vendredi 8 août 2014

Hier soir, le grillon chantait sous ma fenêtre...

Et il m'empêchait de dormir... En plus, j'ai Madeleine qui devait arriver du garage... Alors je n'ai pas dormi de la nuit... d'une partie du moins.

Ce matin, tout excité et tout endormi, je me suis rendu au garage à pied avec ma fille pour chercher Madeleine. La pauvre, elle venait de passer quelques jours chez le docteur!

Je me suis présenté au devant la liste des travaux faits et j'ai vite compris que je n'étais pas chez le docteur, mais chez le mécanicien! : j'ai vidé mon compte bancaire et fait exploser ma carte de crédit et j'ai même pas frémis le bout des lèvres. Bon, c'était prévu depuis son achat, mais ça fait toujours mal.

Mais mon dieu qu'elle roule bien!

Au début, j'entendais toujours des bruits sourds et ma blonde me disait que ça venait du dessous de son siège, comme si quelque chose n'était pas bien vissé ou encore un boulon mal ficelé.

Mais après quelques kilomètres, j'ai compris que c'était la petite boîte du climatiseur que j'avais dévissé la semaine dernière, que j'avais simplement laissé comme ça, derrière, et qui se déplaçait de gauche à droite au gré de mes accélérations et de mes freinages.

Par la suite, on a passé une partie de l'après midi à la plage, la petite famille et Madeleine. À notre retour, on s'arrête pour prendre une pouceuse. Cloé si je me souviens bien. Elle venait de Montréal, avait fait le tour de la Gaspésie par le sud et revenait par le nord. Si je vous parle de ça c'est que j'ai fait beaucoup de pouce durant ma jeunesse et que cette fois je voulais rendre la pareille. J'ai dit à ma blonde : «On se fais-tu hippi un peu pis on la prends?» J'ai vu dans ses yeux une drôle de réaction pis elle a dit oui. Alors Cloé est montée dans Madeleine et on a fait un bout de chemin ensemble.

Demain, j'attaque les miroirs et les seal du rack à bagage et du pop-top. Je me garde le pop-top pour la fin car je n'ai pas pris les informations pour le changer. (comprendre que je n'ai pas écouté tous les vidéos de Go Westy...)

Pour le moment, je cale quelques bières en regardant par la fenêtre Madeleine qui pour une première fois, passe une nuit chez moi.